26
Aug
2021
Guides

10 conseils pour réduire vos frais de chauffage

26
Aug
2021
Guides

Pour être bien au chaud chez soi en hiver, impossible de faire l’impasse sur le chauffage. Mais cela a un coût. Pourtant, il existe des solutions pour réduire la facture énergétique ! Simples, les 10 conseils qui suivent vous permettront de faire baisser durablement vos dépenses de chauffage, mais aussi de réduire votre consommation énergétique et de contribuer à la protection de l’environnement.

Conseil n°1
Une bonne isolation, c’est moitié moins de chauffage

Comme chacun sait, une bonne isolation réduit les frais de chauffage. Il ne suffit cependant pas de protéger les murs extérieurs. La tuyauterie du circuit de chauffage dégage elle aussi beaucoup de chaleur, qui se dissipe souvent dans le sous-sol non chauffé. Chaque mètre de tuyau peut vous coûter jusqu’à 14 euros par an ! Vous pouvez toutefois remédier facilement au problème. Dans n’importe quel magasin de bricolage, vous trouverez du matériel d’isolation pour vos tuyaux de chauffage à un prix maximal de 10 euros par mètre. Veillez à ce que la couche d’isolation atteigne à peu près la même épaisseur que le tuyau et le recouvre intégralement.

Conseil n°2
Quelle est la température idéale pour chaque pièce ?

Selon leur fonction, toutes les pièces n’ont pas besoin de la même température. Veillez à ne pas chauffer les pièces plus que nécessaire. Dans le salon, la plupart des gens apprécient une température d’environ 22°. En revanche, 18° suffisent généralement dans la chambre à coucher, et même 16° dans les pièces rarement utilisées. Fermez les portes entre les pièces de température différente afin d’éviter une déperdition de chaleur et l’apparition de moisissures. Par ailleurs, nous avons généralement besoin de moins de chaleur la nuit. Une baisse de 3 degrés dans un salon inutilisé la nuit peut déjà réduire de 10% les frais de chauffage.

Conseil n°3
Les petites fuites sournoises

Les points de fuite ont de lourdes conséquences sur votre consommation énergétique et votre facture de chauffage. Parmi les grands classiques, citons les fenêtres et les portes. Pour s’assurer de leur étanchéité, vous pouvez coincer un billet de banque ou une feuille de papier entre le cadre et l’ouvrant. Si vous pouvez facilement faire sortir le papier par le cadre fermé, la fenêtre ou la porte n’est pas suffisamment étanche. La solution à ce problème est relativement simple. Sur les fenêtres, il suffit souvent d’appliquer de nouveaux joints ou d’ajuster les ouvrants pour obtenir de très bons résultats. Dans le cas des portes, il est possible de monter un bas de porte.

Conseil n°4
Opter pour du neuf peut rapporter gros

Les travaux de remise à neuf dans votre maison et sur votre installation de chauffage peuvent rapporter gros. Ceci est valable tant pour les matériaux de construction que pour l’isolation des composants. Idéalement, nous vous conseillons de remplacer le circulateur du circuit de chauffage tous les 10 ans. Le nouveau modèle consommera moins d’énergie et vous permettra d’économiser jusqu’à 130 euros par an.

À propos de remplacement :

savez-vous qu’une pompe à chaleur peut fonctionner avec des radiateurs ? Même si les bâtiments neufs sont le plus souvent équipés d’un chauffage au sol ou mural, les pompes à chaleur sont compatibles avec des radiateurs classiques. Leur installation est donc possible dans le cadre de travaux de rénovation.

Conseil n°5
Faites de la place !

Passons maintenant aux radiateurs. Bien sûr, ils n’ont pas forcément une place de choix dans votre décoration intérieure. Mais ce n’est pas une raison pour les cacher. En effet, les meubles et les rideaux empêchent l’air diffusé de se répartir efficacement dans la pièce. Veillez donc à ce que chaque radiateur reste bien visible pour permettre une bonne répartition de la chaleur dans la pièce. Séparez les meubles et les radiateurs d’au moins 30 cm. De même, les rideaux doivent s’arrêter au-dessus des radiateurs. Si les habillages décoratifs rendent les radiateurs plus esthétiques, ils ont malheureusement pour effet de diminuer leurs performances. La propreté joue elle aussi un rôle. En effet, une épaisse couche de poussière ne renforcera certainement pas la puissance de chauffage.

Conseil n°6
Tâtonner jusqu’à la température optimale

Si vous disposez d’un thermostat central, réglez-le directement sur la température souhaitée, même si les murs sont froids. Si vous ne savez pas exactement quelle température vous convient, partez plutôt d’une valeur basse pour l’augmenter d’un degré à chaque fois. Procédez de même avec les thermostats montés sur les radiateurs. En règle générale, le niveau 3 correspond à environ 20°. L’écart entre les différents niveaux est d’environ 3°. Réglez le régulateur sur le niveau de chauffage que vous souhaitez atteindre. Si le réglage ne convient pas, effectuez de petites modifications progressives.

Conseil n°7
Faire la chasse aux bulles

Autre conseil pour tous ceux qui ont des radiateurs : lorsque des poches d’air se forment dans les tuyaux, la puissance de chauffage devient irrégulière et la consommation énergétique augmente. Heureusement, des gargouillis facilement audibles trahissent leur présence. Si vos radiateurs produisent ces sons, vous pouvez les purger en quelques gestes simples :

  1. Vérifier la pression dans le système de chauffage et rajouter de l’eau au besoin (les locataires confieront cette tâche au concierge)
  2. Régler le thermostat des radiateurs sur la valeur maximale et les laisser chauffer
  3. Si vous habitez sur plusieurs étages, commencez par le bas
  4. Placer un récipient sous le purgeur
  5. Ouvrir le purgeur avec la clé de purge adaptée
  6. Laisser s’échapper l’air jusqu’à ce que seule de l’eau s’écoule (attention, l’eau est très chaude !)
  7. Bien refermer le purgeur, abaisser la température des radiateurs si nécessaire

Conseil n°8
Ne pas manquer d’air !

Même si cela ne paraît pas logique, des phases d’aération régulières permettent d’économiser de l’énergie, et font donc baisser la facture. À condition de savoir comment s’y prendre. En hiver, il est important de ne pas laisser longtemps les portes et les fenêtres ouvertes. Si cela est malgré tout nécessaire pour une raison ou une autre, veillez à couper les radiateurs dans la zone concernée. Sinon, la méthode idéale est « l’aération par intermittence ». Elle consiste à ouvrir les fenêtres pendant quelques minutes seulement plusieurs fois par jour. Ceci permet d’obtenir un renouvellement d’air sans refroidir les murs. L’idéal est de créer un courant d’air en ouvrant des fenêtres ou des portes situées en vis-à-vis. Coupez également les radiateurs pendant l’aération par intermittence et rallumez-les seulement après avoir refermé les fenêtres.

Conseil n°9
Garder les pieds sur terre

Un conseil qui semble tout droit tiré d’un livre de vulgarisation. Certains revêtements de sol paraissent plus chauds que d’autres. Vous l’aurez peut-être constaté vous-même si vous avez du parquet en bois et du carrelage chez vous. De manière générale, le bois est un matériau chaud qui apporte une touche de nature dans nos intérieurs. Les tapis battent cependant tous les records. En effet, grâce à eux, la température ressentie au sol peut augmenter de 2 degrés ! Il est alors plus facile de laisser tranquille son thermostat.

Conseil n°10
La pompe à chaleur, championne des économies d’énergie

Nous avons gardé le meilleur pour la fin : comparée à d’autres installations de chauffage, une pompe à chaleur est incroyablement efficace et écologique. Étant donné qu’un quart seulement de l’électricité utilisée provient du réseau, elle fait en outre fondre les frais généraux de chauffage. Enfin, il s’agit du seul système de chauffage central qui peut aussi rafraîchir. Ceci en fait une alternative aux systèmes de climatisation classiques, plus gourmands en énergie. Et les étés chauds risquent de se multiplier à l’avenir !

Vous souhaitez ménager l’environnement et votre budget en achetant une pompe à chaleur ?

Nous vous conseillons volontiers. Contactez-nous sans attendre !

Nous contacter

Vous pourriez aussi être intéressé par!