LES SOURCES DE CHALEUR

Le fonctionnement des pompes à chaleur repose sur l'extraction de l’énergie thermique renouvelable dans l’environnement, c’est-à-dire des milieux air, nappe phréatique et terre, pour la céder au circuit de chauffage.

Les caractéristiques de la maison et du terrain déterminent le système de pompe à chaleur le mieux approprié. En principe, la nappe phréatique, la terre ou l’air extérieur peuvent tous fournir de la chaleur, sachant que l’exploitation de ces sources de chaleur sera différente. Chaque source de chaleur utilisée pour produire de l’énergie thermique conditionne le choix du type de pompe à chaleur.

L’air comme source de chaleur

L’air est disponible partout et en quantité illimitée.Le développement par OCHSNER de systèmes à technologie split horizontale permet d’exploiter l’air en tant que source de chaleur économique.Ce système est adapté aux constructions neuves, mais aussi en particulier, aux rénovations du chauffage des bâtiments existants.

Dans ce dernier cas, on souhaite souvent ne pas devoir creuser la terre, par choix ou par économie. Les innovations techniques d’OCHSNER permettent d'exploiter efficacement l’air en tant que source de chaleur, même lorsque la température extérieure est basse. Nos produits se caractérisent par une sécurité de fonctionnement élevée et de faibles émissions de bruit. L’air est une source de chaleur parfaitement adaptée même sur les installations bivalentes.

Rafraîchissement actif : en mode de rafraîchissement actif, la chaleur à évacuer est cédée par l’évaporateur situé à l'extérieur, et dont la désignation technique devient alors condensateur. Le rafraîchissement actif est possible avec tous les modèles des séries GMLW, AIR BASIC et AIR STATION.

Aller aux pompes à chaleur aérothermiques

La terre et la détente directe comme source de chaleur

La terre est une réserve de chaleur gratuite et généreuse, ce qui en fait une source de chaleur idéale. Les capteurs plats exploitent principalement l’énergie solaire emmagasinée, de manière constante, de jour comme de nuit.

Quand la conception est bien faite, cette source d’énergie est suffisante même au plus froid de l’hiver. Avec des systèmes à détente directe (ou évaporation directe), vous profitez des coûts de fonctionnement les plus bas de tous les systèmes de captage géothermique actuellement connus. Vous pouvez couvrir jusqu’à 4/5ème de vos besoins avec une énergie naturelle gratuite ! La substance active (sans chlore et inoffensive pour l’ozone) du circuit de la pompe à chaleur prélève la chaleur du sol directement par le biais de tuyaux à double paroi sans soudure du capteur plat. Cette opération est réalisée par l’évaporation directe du fluide frigorigène dans le capteur plat.

Aller aux pompes à chaleur géothermiques

La nappe phréatique comme source de chaleur

Si l’eau de la nappe phréatique se situe à une profondeur raisonnable et est disponible en quantité suffisante, à une température adaptée, c'est le système qui permet d’obtenir les meilleurs coefficients de performance annuels. Une température constante de 8 à 12 °C garantit un mode de chauffage optimal. Pour ce faire, il faut deux puits : un puits de captage et un puits de rejet. Le puits de rejet doit être situé à au moins 15 mètres en aval du puits de captage, dans le sens d’écoulement de la nappe phréatique. Pour produire une puissance de chauffage d’1 kW, il faut prélever environ 250 litres par heure dans la nappe phréatique. Le rendement doit être démontré lors d’un essai de pompage continu. Certaines valeurs limites concernant les substances contenues dans l'eau doivent impérativement être respectées, ce qui requiert la réalisation d’une analyse de l’eau. Une autorisation des services de réglementation des eaux est nécessaire.

Rafraîchissement actif ou passif : l’utilisation de l’eau pour diminuer la chaleur est adaptée autant au rafraîchissement actif que passif du bâtiment.

Aller aux pompes à chaleur sur nappe phréatique

La terre et l’eau glycolée comme source de chaleur

Avec ce système, la chaleur de la terre est captée par un circuit d’eau glycolée, puis amenée à la pompe à chaleur. Les capteurs géothermiques à eau glycolée peuvent être installés de trois manières différentes : si la surface du jardin est suffisante, la solution la plus avantageuse reste les capteurs plats. La surface de pose dépend du type de construction et de l’isolation thermique de la maison, ainsi que des caractéristiques du sol. Les capteurs à spirale offrent une alternative intéressante, car ils nécessitent moins de surface. Il est également possible d’installer en terre des sondes géothermiques par des forages. dont la profondeur est habituellement de 100 m. C’est une solution idéale quand l’espace disponible est réduit. Une autorisation des services de réglementation des eaux est nécessaire dans de nombreuses régions. Rafraîchissement actif ou passif : en mode de rafraîchissement actif, la chaleur à l’intérieur du logement est « pompée » par le système de chauffage en place avant d'être évacuée dans la terre. Im aktiven Kühlbetrieb ist die maximale Kühlleistung auch nach wochenlangen Hitzeperioden noch voll gegeben. 

Aller aux pompes à chaleur sol/eau glycolée

Beaucoup d’énergie provenant de la nature, peu d’électricité

Dans le processus des pompes à chaleur, l’énergie externe, à savoir l’électricité, n'est nécessaire que pour le fonctionnement du compresseur et des circulateurs du fluide de rafraîchissement.

Le rapport entre l'électricité utilisée et la chaleur produite se situe à 4:1, ce qui signifie qu’à partir d’1 watt de courant, la chaleur naturelle produit environ 4 watts de chaleur. Le rapport entre l’électricité et la chaleur détermine essentiellement l’efficacité de la pompe à chaleur. Les facteurs les plus importants sont : la température de la source de chaleur, la différence de température entre la source de chaleur et la température de chauffage souhaitée, l'efficacité du transfert de la chaleur issue de la source de chaleur vers le fluide frigorigène, l’efficacité du processus de pompe à chaleur.

Optimales

Un niveau de température constant de la source de chaleurLes sources de chaleur nappe phréatique et sol obtiennent généralement les meilleurs résultats, du fait de leur niveau de température très régulier.

En revanche, la source de chaleur air est soumise à d’importantes variations, raison pour laquelle elle peut être moins efficace les jours froids. On peut y opposer le fait que les forages et les conduites pour les pompes à chaleur géothermiques et sur nappe phréatique entraînent dans un premier temps des investissements plus élevés et des coûts plus importants, tandis qu’une pompe à chaleur qui utilise l’air comme source de chaleur s’installe plus rapidement et plus simplement, ce qui en fait une solution très pratique dans de nombreux cas.

Efficaces

Faible différence de température entre la source de chaleur et la température de chauffage

La différence de température entre la source de chaleur et la température de chauffage requise influe sur l’efficacité : plus la différence est faible, plus l’installation fonctionne efficacement. Les systèmes de chauffage à basse température comme les chauffages au sol ou muraux sont donc plus avantageux que les radiateurs. Les pompes à chaleur haute efficacité d’Ochsner peuvent également servir pour fournir à des coûts très raisonnables des températures de départ pour radiateurs normaux ou pour l’eau chaude sanitaire.

Peu de pertes. Bon transfert thermique

Le transfert thermique depuis le support de chaleur naturelle vers le fluide frigorigène doit se faire avec le moins de pertes possibles.

C’est en particulier avec l’air comme source de chaleur que les installations à modulation avec ventilateurs à variation de vitesse obtiennent de bons résultats. Il est également important de veiller ici au bruit produit qui, avec les pompes à chaleur simples, peut être source de problèmes dans les zones habitées. L’efficacité du procédé de la pompe à chaleur dépend de nombreuses optimisations détaillées sur lesquelles Ochsner travaille sans cesse avec son service R&D. Les excellentes valeurs qu’obtiennent régulièrement les pompes à chaleur Ochsner au centre d'essai pour PAC de Buchs (Suisse) prouvent que cet investissement dans le développement paie. Tous les facteurs sont reflétés dans la valeur de mesure déterminante du « Coefficient of Performance » (COP) ou coefficient de performance.

COP : bien lire le coefficient de performance

Le COP détermine le rapport entre l’énergie électrique utilisée et le rendement calorifique obtenu.

Un COP de 4,5 signifie que pour produire une part d’énergie électrique, il faut 4,5 parts d’énergie thermique. Ce n'est pas une valeur absolue. Elle est toujours indiquée en tenant compte de la température de la source de chaleur et de la température de chauffage, qu’on appelle aussi globalement le point de travail. En cas de changement sur les températures d’arrivée et de sortie, le coefficient de performance change bien sûr également car le travail fourni par le compresseur varie. Pour cette raison, le COP est toujours indiqué avec des températures. Par exemple, un COP de L0/S35 signifie que la valeur COP indiquée a été mesurée à une température de l’air de 0 °C (L) et que la température de sortie (W) mesurée était de 35 °C. L’indication W10/W35 décrit la source de chaleur eau (W) à une température de 10 °C et une température en sortie (W) de 35 °C. Pour les pompes à chaleur qui utilisent l’air comme source de chaleur, les valeurs doivent être indiquées pour différentes températures extérieures, habituellement -7 °C, 2 °C et 7 °C, sachant qu’il existe aussi le SCOP, ou « Seasonal Coefficient of Performance », qui tient déjà compte des variations en fonction des saisons. Pour en savoir plus, voir la section consacrée aux pompes à chaleur aérothermiques. Comme les sources de chaleur sol et eau fournissent des températures très homogènes toute l’année, les indications données pour les COP ne sont pas différentes en général.

Coefficient de performance annuel : les coûts réels calculés sur une année

Un autre facteur important qui permet de mesurer les performances d’une pompe à chaleur est le coefficient de performance annuel (COPA).

Il calcule le rapport entre les performances annuelles, c’est-à-dire le rendement de chaleur effectivement atteint sur une année, en kilowatts-heures (kWh) et la consommation électrique sur une année, donnée également en kWh. Il détermine essentiellement les coûts énergétiques réels sur 12 mois. Le COPA ne peut pas être calculé de manière théorique, car il dépend non seulement de la pompe à chaleur, mais aussi des conditions sur place. À la base du COPA, on utilise le calcul de la charge calorifique du bâtiment. Une entreprise spécialisée, comme les partenaires système d’Ochsner, finalise ensuite le calcul en tenant compte des conditions techniques sur place. Par exemple, le système de chauffage, l’isolation du bâtiment et la taille du bâtiment jouent un rôle important. Le comportement de l’utilisateur influe également sur le COPA : s’il aère de manière inconsidérée l’hiver ou chauffe souvent la maison à des températures plus élevées que prévu, il devra s’attendre à une consommation d’énergie de chauffage plus élevée, comme pour n’importe quelle technique employée.

Longévité

Efficacité maximale

Depuis près de 40 ans, OCHSNER se concentre exclusivement sur le développement et la production de pompes à chaleur premium de haute efficacité. Chaque pompe à chaleur de chauffage d’OCHSNER est fabriquée avec des composants de très grande qualité, spécialement selon vos exigences, et est adaptée aux conditions individuelles lors de la mise en service. Pour sécuriser votre investissement sur le long terme, nous vous recommandons de faire entretenir régulièrement votre pompe à chaleur. Cela vous permettra de maintenir les coûts de fonctionnement à un faible niveau, de prolonger la durée de vie de votre installation et de prévenir les éventuels dysfonctionnements.

Sécurité

Du bon côté

Mit OCHSNER sind Sie in vielerlei Hinsicht auf der sicheren Seite. Wärmepumpen nutzen kostenlose Umweltenergie - eine Wärmequelle, die nie versiegt. 

De plus, les pompes à chaleur produites par OCHSNER sont de qualité supérieure et bénéficient d’une excellente longévité. Outre les contrôles qualité pendant la fabrication, une grande attention est portée à l’installation professionnelle de toute l’installation qui est réalisée par nos partenaires système. Pour cette raison, notre contrôle qualité inclut la documentation des données de l’installation. Elles servent également de base pour une intervention efficace du service technique d’OCHSNER. 

Bénéficiez des compétences et de l’expérience de décennies de recherches, de développement et de production sur notre site autrichien et de plus de 130 000 installations déjà réalisées.

Confort

Profitez

Les pompes à chaleur OCHSNER sont extrêmement douées. Outre les fonctions principales de chauffage, rafraîchissement et de production d'eau chaude sanitaire, OCHSNER propose également le chauffage de l’eau de votre piscine, l’intégration au système photovoltaïque, et bien d’autres cas de figure.

Les pompes à chaleur OCHSNER sont entièrement automatiques et nécessitent peu de maintenance. Elles permettent de s’affranchir du pénible approvisionnement en fioul, de l’achat des granulés ; elles n’ont pas besoin d’être ramonées, plus besoin  de faire entretenir le brûleur ou de penser au contrôle anti-pollution. Terminés également la corvée des cendres ou l’entretien de pièces mécaniques complexes.

En outre, vous bénéficiez d’un véritable confort en matière d’utilisation. Avec le gestionnaire de climat d’habitation OTE, OCHSNER mise sur une facilité maximale du pilotage de votre installation à pompe à chaleur. Les technologies de pointe vous offrent un confort inégalé, une efficacité énergétique maximale et une incroyable sécurité de fonctionnement.

Respect de l’environnement

Pour vous et votre environnement

Les pompes à chaleur OCHSNER exploitent l’énergie solaire accumulée dans l’air, l’eau ou le sol et participent ainsi activement à la protection du climat. Elles fonctionnent avec des fluides frigorigènes sûrs, non toxiques, inoffensifs pour l’ozone et ininflammables.

Quand on choisit une pompe à chaleur, non seulement on réduit les émissions de CO2, mais on se libère également des inquiétudes liées aux variations du prix du pétrole et du gaz et à la raréfaction des réserves.

On se libère également du facteur de risque supplémentaire de la dépendance envers les pays étrangers. Vous ne vous inquiéterez plus de savoir où vous trouverez le combustible nécessaire dans 20 ans.

Pour le neuf ou la rénovation du chauffage

Les pompes à chaleur conviennent autant au neuf qu’à la rénovation. Peu importe que votre bâtiment soit équipé d’un chauffage par le sol, d’un chauffage mural ou de radiateurs : il y a déjà nombre d'années que OCHSNER fut le premier fabricant à commercialiser une gamme de produits capables de fonctionner à une température de départ pour le chauffage pouvant atteindre 65 °C. Les développements récents ont même relevé cette température à 68 °C. Les systèmes de chauffage en place peuvent donc parfaitement fonctionner avec des radiateurs conventionnels.

VOTRE DÉCISION CONDITIONNE IMMÉDIATEMENT LES COÛTS DE CONSTRUCTION À PRÉVOIR

Les valeurs d’efficacité d’une pompe à chaleur OCHSNER vous aident dès aujourd’hui à réduire les coûts liés à la technique de construction ou de l’installation. Grâce aux pompes à chaleur haute efficacité d’OCHSNER, vous respectez les diverses dispositions stipulées dans les normes applicables en matière de construction des logements (décrets sur les économies d’énergie, certificat de performances énergétiques, etc.). Et ceci, sans même devoir investir dans l’isolation thermique ou dans des techniques d’installation. À titre d’exemple, les économies sur le bâtiment de référence selon la norme allemande DIN18599 s’élèvent à plusieurs milliers d’euros. De même, les données de performances des produits OCHSNER nettement supérieures aux valeurs normales servent de base pour l’amélioration des valeurs de diagnostic de performance énergétique (réduction des émissions de CO2 et besoins en énergie primaire).

LE BON CHOIX ET LE PLACEMENT LE PLUS SÛR

Une pompe à chaleur OCHSNER constitue actuellement le meilleur et plus sûr placement, à une période où la conjoncture est instable. Les économies en coûts de chauffage, pouvant atteindre, voire dépasser 50 %, ont un meilleur rendement qu'un livret d’épargne. De plus, avec une pompe à chaleur, votre maison prend de la valeur et vous bénéficiez d’intérêts sous forme d’économies réalisées sur les coûts de fonctionnement. En cas de vente de votre bien, un chauffage par pompe à chaleur économe en énergie représente une plus-value immobilière remarquable.

La pompe à chaleur qui vous va

Ceci pourrait également vous intéresser

Vous trouverez ici encore plus d’informations sur les pompes à chaleur.